Fauteuil rouge

La série « Les 100 »

Coup de coeur

Une guerre nucléaire a rendu la Terre inhabitable pour cent ans. Une petite colonie d’humains survit sur un vaisseau nommé l’Arche, en orbite autour de la Terre en attendant de pouvoir retourner y vivre. Seulement, la colonie manque d’oxygène et de vivres. Pour économiser des ressources et assurer la sécurité du plus grand nombre, l’Arche envoie sur Terre cent jeunes délinquants condamnés pour des délits et des crimes, et compte voir s’ils peuvent survivre. Mais la Terre est-elle vraiment inhabitée ?

N’ayez crainte, les spoilers s’arrêtent là !

les 100 image

Ce qui semble au début être une banale série de science-fiction pour ados se révèle en fait être selon moi une des meilleures séries récentes. Dès le deuxième ou le troisième épisode, on est happé par les différentes intrigues et par le rythme élevé auquel l’action se déroule. Les épisodes sont denses, il n’y a pas de temps mort, et les rebondissements se multiplient, notamment du fait des nombreux personnages. La fin de la première saison et le début de la deuxième est un point culminant où il vous sera difficile de lâcher votre canapé et votre télécommande. Tout s’enchaîne, l’action est à son comble. On découvre avec plaisir que la Terre recèle de nombreux mystères et qu’il y a matière à de futurs nouveaux enjeux. On devient donc vite accro à l’histoire au point que les notions de binge watching et de Netflix cheating deviennent réalité.

Pour ceux qui ont aimé Heroes, Les 100 s’inscrit dans cette lignée de séries addictives se déroulant sur une Terre imaginaire, avec des héros nombreux et marquants.

Au-delà de la dénonciation de la guerre et du risque nucléaire, la série a l’avantage de dépeindre la complexité de la nature humaine. Certains méchants ne sont en fait pas tous si terribles, certains gentils finissent par révéler leur vraie nature, pour d’autres c’est plus difficile à cerner, et quelques personnages connaissent une évolution déconcertante pendant la série. La grande question soulevée dans Les 100 porte sur la difficulté de trouver ce qui est juste, quelles règles appliquer dans une société confrontée à l’adversité, où les bases sont fragiles et où tout est remis en question. Cette vision non manichéenne est appréciée dans une série américaine qui aurait pu tomber dans les clichés. Plusieurs dilemmes moraux se manifestent au cours du récit. Comment choisir entre le bien et le mal ? Qu’est-ce que le moindre mal ? Est-ce que le bien pur existe ? La fin justifie-t-elle les moyens ?

Un autre point à souligner est la place incontournable des femmes dans cette histoire. Elles sont omniprésentes, fortes, intelligentes, influentes et respectées. Cela tranche avec certaines autres séries récentes où elles occupent surtout des rôles de cruches ou de victimes.

Ce qu’on aime aussi dans cette série ce sont l’innocence et la naïveté de ces héros inexpérimentés, des jeunes livrés à eux-mêmes qui sont contraints de s’organiser dans une nouvelle micro-société, pour survivre malgré les menaces extérieures et en gérant le deuil, le sentiment d’abandon et de trahison.

Les 100

Le petit + :

Les acteurs sont bien choisis : la production a fait un effort pour qu’il y ait une petite ressemblance entre la mère et la fille (Abby et Clarke). L’acteur qui joue John Murphy fait froid dans le dos tout en restant humain et parvient à rendre son personnage fascinant malgré sa dangerosité. Les personnages de Raven, Anya, Abby, Octavia et bien sûr Clarke sont incarnés par des actrices inconnues mais talentueuses, ce qui contribue à les rendre attachantes.

Les petits bémols :

Parfois les « coïncidences » (souvent heureuses) sont un peu tirées par les cheveux ou peu crédibles.

Les acteurs du groupe des cent ne semblent pas assez jeunes pour l’âge qu’ils sont censés avoir dans l’histoire (18 ans).

J’espère que les saisons 3 et 4 seront à la hauteur des deux premières… à suivre dans un prochain billet !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s